En tant que naturopathe, j’ai à coeur que les gens repartent de mes consultations avec des clefs concrètes à mettre en oeuvre pour se sentir bien, pour prendre soin d’eux, et cheminer vers la guérison. Des outils et des techniques qui ont fait leur preuve et qui fonctionnent.

J’ai aussi et surtout à coeur que les gens repartent en étant plus autonomes. Qu’ils acquièrent en même temps des connaissances leur permettant de comprendre la cause de leurs troubles, et donc de prendre leur santé en main. “Ah oui, donc si j’ai tel et tel symptôme, c’est parce que là, au niveau du terrain, il y a ça, donc si je rétablis là, plus jamais de symptômes?”. Ben oui ! C’est comme en mécanique, si il y a un voyant qui s’allume sur le tableau de bord, on soulève le capot pour régler le problème à la source, on ne triture pas le tableau de bord pendant des semaines !

J’encourage donc toujours les personnes qui viennent à moi à s’éduquer sur les différents systèmes physiques du corps humain et sur l’alimentation. Avoir des connaissances en physiologie et en nutrition est important pour faire des choix éclairés. C’est comme avoir une carte de fonctionnement de notre corps physiologique.

Mais la carte n’est pas le territoire !

Il est important de toujours garder en tête que nous ne sommes pas que physiologie. Nous sommes aussi un système mental avec des croyances qui créent notre réalité, un système émotionnel qui nous guide, et un système énergétique qui a la capacité de nous nourrir à lui tout seul. 

Dans ce monde de la nutrition moderne, quasiment tout le monde suit un régime ou un autre : et on surveille les lipides qu’on ingère, et les protéines, et les « bons » aliments et les « mauvais ». Régime faible en gras, régime faible en sucre, régime paléo, régime Atkins, régime dissocié, régime crudivore, régime végétarien, régime végétalien, … 

Tous les jours un nouveau régime apparaît. Chaque individu semble fonctionner sur un régime différent des autres, avec des résultats super impressionnants, que ce soit en termes de vitalité, d’énergie, de perte de poids, etc. Ça marche pour certains et pas pour d’autres. Les livres sur l’alimentation cartonnent, et il y a toujours un nouveau programme, de nouveaux articles sur comment vous sentir mieux dans votre corps, perdre du poids, limiter votre diabète… 

Mais les humains existaient bien avant ce tapage médiatique, ces gourous de la diète ou autres chefs célèbres qui leur disaient quoi manger. Au lieu de cela, ils se fiaient à leur intuition. Ils savaient simplement quoi manger et comment le préparer sans se lancer dans une interprétation aussi cérébrale et mentale des besoins fondamentaux de l’humain.

C’est la raison pour laquelle j’avais envie de vous proposer une expérience cette semaine, basée sur une approche différente de la nutrition. A contre-courant peut-être ?? En tout cas, c’est à tester. 

Cela vous permet en outre de jeter un coup d’oeil sur la façon dont je travaille avec mes clients : ils sont au centre de toute la démarche ! Il s’agit d’eux, de leur santé, de leurs besoins, et je les ramène à eux en permanence.

Et si être en bonne santé n’était vraiment pas si compliqué que cela ?

Et si le corps savait quoi manger – et que c’était le cerveau qui faisait des erreurs ? Peut-être avez-vous entendu parler d’un régime qui sonnait bien en théorie, mais après une semaine de ce type de repas, vous avez commencé à vous sentir faible ou gonflé.

Et si vous n’étiez pas obligé de lire des livres sur la nutrition pour savoir quels aliments sont bons ou mauvais pour vous ? Au lieu de cela, vous pourriez entretenir avec votre corps une relation profonde dans laquelle il vous indiquerait naturellement ce dont il a besoin pour fonctionner à son plein potentiel. 

Cette approche que je vous propose d’expérimenter vous aidera à cultiver la capacité de manger intuitivement. Heureusement, vous disposez déjà d’un accès gratuit 24h / 24 au laboratoire le plus sophistiqué au monde pour tester les effets des aliments sur votre corps et votre santé. Vous vivez dedans ! 

Votre corps est un bio-ordinateur sophistiqué. En apprenant à écouter votre corps et en comprenant parfaitement les aliments dont il a besoin et à quel moment il en a besoin, vous découvrirez ce qui est le mieux pour vous. Si vous doutez de cette connexion avec votre corps, commencez par reconnaître que votre corps est extrêmement intelligent. Votre cœur ne manque jamais de battre et vos poumons respirent constamment. Vous pouvez faire confiance à votre corps. Il a développé des instincts utiles pour vous garder en vie et en bonne santé. 

Pour vous adapter à votre corps et apprendre à écouter ses messages, je vous recommande d’essayer cette expérience de petit-déjeuner. Explorez un petit-déjeuner différent chaque jour pendant une semaine. Notez ce que vous mangez et comment vous vous sentez, à la fois juste après le repas, deux heures plus tard et en cours de journée.

Jour 1 : (boisson – café/thé…), tartines, pain beurre

Juste après avoir mangé, je me sentais :

Deux heures après avoir mangé, je me sentais :

En cours de journée, je me sentais :

Jour 2 : boisson, croissant ou autres brioches, viennoiseries 

Juste après avoir mangé, je me sentais :

Deux heures après avoir mangé, je me sentais :

En cours de journée, je me sentais :

Jour 3 : (boisson) œufs brouillé/à la coque et/ou fromage et/ou avocat et/ou saumon fumé (plutôt salé)

Juste après avoir mangé, je me sentais :

Deux heures après avoir mangé, je me sentais :

En cours de journée, je me sentais :

Jour 4 : (boisson) muesli lait (végé ou vache)

Juste après avoir mangé, je me sentais :

Deux heures après avoir mangé, je me sentais :

En cours de journée, je me sentais :

Jour 5 : (boisson) smoothie, quelques fruits secs (amande, noisette…)

Juste après avoir mangé, je me sentais :

Deux heures après avoir mangé, je me sentais :

En cours de journée, je me sentais :

Jour 6 : (boisson), fruits frais

Juste après avoir mangé, je me sentais :

Deux heures après avoir mangé, je me sentais :

En cours de journée, je me sentais :

Jour 7 : pas de petit déjeuner

Juste après avoir mangé, je me sentais :

Deux heures après avoir mangé, je me sentais :

En cours de journée, je me sentais :

Vous pouvez développer cette expérience à loisir pour inclure votre apport quotidien complet, en explorant comment différents aliments et liquides vous affectent. Par exemple, pendant une semaine, essayez de boire plus d’eau pendant la journée ou de manger plus de légumes verts ou de viande. Remarquez comment votre corps se sent et comment chaque changement de régime affecte votre humeur.

Cette expérience peut être riche d’enseignements sur l’alimentation qui vous convient à vous. Elle vous est adaptée, spécifiquement, elle vous correspond, c’est votre vérité. Et n’hésitez pas à renouveler l’expérience en fonction des saisons ou de vos cycles de vie également.

Pour compléter cette pratique, je vous invite à lire sur mon blog les articles suivants : 

– L’alimentation intuitive, qu’est-ce que c’est ?

– Les dix principes de l’alimentation intuitive

Poster un commentaire

Avertissement : aucune partie de ce site web n'est destinée à constituer un avis ou un traitement médical. Il est conseillé à toute personne désireuse d'établir un régime individualisé ou d'utiliser des cycles de jeûne de commencer par consulter son médecin. Il lui est également recommandé de rester sous surveillance médicale pour toute modification importante de son régime ou durant un jeûne.

© Naturalistic 2021. Conception : Pulse Communication

Suivez Naturalistic
Minimum 4 characters