Jeûne hygiéniste chez Cure Nature

Pinterest

reposFévrier 2017 … Un temps de réparation profonde est nécessaire. Je suis en « rupture » dans ma vie, à plusieurs niveaux, personnellement, professionnellement. Besoin de rentrer dans ma bulle, de me recentrer, de me reposer, de souffler. Direction les Pyrénées Orientales et plus précisément au Mas Després à Latour-Bas-Elne pour un jeûne hygiéniste de 10 jours … Bienvenue dans l’espace de soin de Cure Nature.

Qu’est ce que le jeûne hygiéniste ? C’est un jeûne au repos total. C’est à dire repos physique (23H sur 24H allongé) mais aussi repos intellectuel, visuel, auditif, etc. Ce type de jeûne au repos complet s’intègre dans un travail thérapeutique au sens large. Le fait de n’avoir aucune stimulation externe facilite la détoxination cellulaire. Un grand ménage en profondeur. Plongée en eaux profondes. Physiquement. Émotionnellement. Mentalement. Spirituellement. Cette approche holistique laisse agir les processus naturellement régulateurs de notre organisme. Pour retrouver l’équilibre, dont le symptôme est… la pleine santé à tous les niveaux !    :-)

IMG_2938J’ai été accueillie par Hélène de l’association Cure Nature, avec qui je travaillais chez Régénère, dans sa magnifique maison sur le domaine du Mas Després. Au cœur de la nature et d’arbres centenaires, dans un espace envahi d’oiseaux joyeux, lieu de vie entièrement dédié à la permaculture avec un verger enchanteur, non loin de la plage méditerranéenne, Hélène a là un lieu idéal pour se reconnecter à soi. Et en plus, les tarifs qu’elle propose sont très sympas !!

Bien qu’ayant une expérience du jeûne, je n’avais jamais jeûné aussi « intégralement ». Pour la première fois, je ne jeûnais pas seule, chez moi. Pour la première fois, je jeûnais dans une structure dédiée à cela, avec un soutien et un accompagnement spécifique, individuel, adapté à mes besoins. En arrêtant de bosser, de m’occuper de ma fille, de ma maison, etc. Hélène m’a briefé au préalable sur les différentes étapes de ce jeûne particulier : préparation, jeûne, demi-jeûne, reprise. L’étape qui me posait souvent problème était le reprise, et je n’avais jamais pratiqué le demi-jeûne, une étape primordiale selon ses dires (ça, je l’ai saisi !!). Je me suis donc préparée à la maison puis me suis rendue dans la région de Perpignan, laissant mon ordi, mes livres etc. à la maison. Repos, on a dit ! C’est parti mon kiki !!

Avec mon côté extrême habituel, je me suis lancée dans un jeûne sec direct plutôt qu’un jeûne hydrique : je n’avais pas non plus 1 mois devant moi et souhaitais vraiment profiter pleinement de cette nouvelle expérience pour un nettoyage en proforabbit holendeur. Très rapidement, j’ai ressenti une extrême fatigue comme je n’avais jamais ressenti lors de mes précédents jeûnes, même les longs. Mon corps a de suite percuté l’intérêt que présente le repos casi permanent pour descendre dans le terrier du lapin blanc … Down the rabbit hole !! Attachez vos ceintures !

Je dormais énormément, le jour comme la nuit. Et comme je n’avais aucune distraction, pas de livre (bon d’accord, à un moment donné j’en ai pris un dans la bibliothèque d’Hélène, mais je n’étais pas finalement en mode lecture) pas d’ordi, donc pas de film ni de YouTube etc, et je ne prenais mon téléphone qu’une trentaine de minutes par jour pour prendre des nouvelles de mon petit monde. Sans distraction externe, bien sûr, l’introspection est casi permanente. Obstruée par les pensées bien souvent confuses du mental, et aussi, chaque jour davantage, pas si confuses que ça. Obstruée par des émotions qui remontent, qui ressurgissent d’on ne sait où, opportunité pour les accepter et les vivre pleinement, en conscience.

Je passais donc mes journées au lit, allongée. J’écoutais les oiseaux, je méditais, je laissais mon esprit divaguer, voyager, aller et revenir… Je prenais des petits bains de soleil sur la terrasse sur une chaise longue, allongée toujours (et oui, à Perpignan, en mars, il fait beau et chaud déjà), j’en profitais pour me brosser la peau à sec 5 minutes, puis me rallongeais ..

IMG_9626 (Medium)

La nuit, le sommeil était globalement bon, entrecoupé de quelques insomnies, des temps d’éveil intense, un éveil presque tangible, une subtile clarté mentale. « La nuit est faite pour te rapprocher de Dieu, pas pour dormir », disent les sâdhus. « La nuit appartient à celui qui reste éveillé. Seuls les inconscients dorment. Dors moins! Observe plus. Si tu dors tu es un inconscient. » Ben non, je n’ai pas dit que j’étais une sâdhu !! Mais pour sûr, la nuit, les temps d’éveil sont toujours d’une autre dimension que l’éveil du jour. « Visiblement une grande part de notre vie nous échappe. Oui. Être ici et maintenant. Se rassurer et apprécier la vie telle qu’elle est. » Inspire. Expire.

Qui dit jeûne sec dit … pas d’eau. J’ai donc supprimé les douches pendant le temps du jeûne, et utilisais même un minimum d’eau pour me laver les dents. Bien qu’Hélène dispose d’un matériel plus que fourni (trampoline, table à inversion, zapper, etc.) la seule activité pour moi consistait en un petit temps de marche dans le jardin du domaine, voir comme la piscine est bleue, dire bonjour aux copains du Mas. Plus les jours passaient, plus je vacillais ! Moi qui avait expérimenté jeûne + course à pied précédemment, là … j’étais sidérée de l’énergie que mon corps mobilisait pour le jeûne. Tous les soirs, on avait un temps de discussion et d’échange avec Hélène et les autres jeûneurs (une autre personne en l’occurrence). Le silence était sinon obligatoire dans toute la maison de la fin d’après-midi jusqu’au lendemain 13H. On a dit repos !! Les symptômes physiques se faisaient attendre (« Tu verras, le demi-jeûne, c’est là qu’on élimine le plus » me disait Hélène).  L’aventure était intensément délectable !! Je kiffais ;-)

canigouAprès 7 jours à sec, j’ai poursuivi avec 4 jours de jeûne hydrique. J’en ai profité pour aller à la plage me faire un énorme bain de Quinton avec vue sur le Canigou enneigé !! La température interne de mon corps avait plutôt augmenté suite au jeûne sec, et donc celle de l’eau de la Méditerrannée, encore fraiche en ce mois de Mars, m’a semblé parfaite. Je suis restée une demie heure dans l’eau !

Mon temps avec Cure Nature touchait à sa fin. Hélène m’a bien briefé pour le demi-jeûne et la reprise, et je suis rentrée chez moi très confiante. J’avais prévenu mon entourage et j’ai pu continuer mon rythme intensif d’être allongée toute la journée, hormis 2-3 heures en soirée pour profiter de ma fille chérie !! J’ai suivi à la lettre le demi-jeûne, avec une alimentation très légère (l’équivalent d’environ 150 à 200 gr par collation) à 13h, 15h, 17h et 19H. Je n’ai consommé que des légumes, j’ai délibérément évité les fruits pour ne pas relancer mes amis du biote intestinal qui n’attendaient qu’une chose : du sucre ! Le temps du demi-jeûne a duré aussi longtemps que le temps de jeûne, soit 11 jours, avec une augmentation hyper progressive des quantités consommées. L’énergie remontait petit à petit, l’élimination se faisait doucement et sûrement, mais sans extravagance. (Je ne suis pas non plus malade à proprement parler, donc pas de grosses éliminations en vue à prévoir ?)

Je continuais à boire beaucoup, de l’eau avec de l’argile, de l’eau avec du Quinton, et de l’eau plate. Je me sentais hyper bien, apaisée, les idées claires, le teint radieux, les cheveux brillants, quelques kilos en moins, je me sentais en harmonie totale corps-esprit et surtout, surtout, avec une vision beaucoup plus claire … Je parvenais à tisser le fil de mon histoire.

La reprise s’est elle aussi passée tout en douceur et beaucoup mieux que toutes les autres reprises alimentaires que j’avais pu faire. J’ai évité les fruits pendant encore plusieurs semaines volontairement. J’étais convaincue !! Et conquise ! Ce type de jeûne est vraiment extraordinaire ! Merci Hélène de m’avoir accueillie pour vivre cette expérience incroyable. Ce jeûne au repos total a été le plus beau jeûne que j’ai pu expérimenter jusqu’à présent !!!

Dans cet article je vous relate mon expérience d’un jeûne hygiéniste. Je rappelle que ceci n’est que le témoignage d’une expérience tout à fait personnelle, et je vous encourage à consulter un professionnel avant de vous lancer dans une telle aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>