La detox : comment? pourquoi? à quoi s’attendre? et quelques astuces

Pinterest

detox

Bonjour à vous,

Voici un article qui tombe dans le bon timing du printemps et de ses traditionnels grands nettoyages… Pourquoi ne pas entreprendre un grand nettoyage de votre corps? Avez-vous déjà entendu parler des cures de detox?

L’idée est simple : faire un break au niveau de l’alimentation (et si possible de tout le reste) afin de nettoyer et purifier son organisme, recharger les batteries, et retrouver la vitalité. Si besoin, perdre quelques kilos. Au sortir d’un hiver long, gris et pluvieux, c’est tout bonus!

Il existe de nombreuses cures detox possibles, des plus drastiques (jeûne sec et jeûne à l’eau, sous surveillance médicale), au plus softs (tout végétarien, tout végétalien, tout cru, tout fruits), en mono-aliment (tout riz, tout compote), que des liquides (cure vitale, tout bouillon de légumes, cure de jus de légumes et de fruits), etc. L’une des plus connues et des plus pratiquées est la cure de raisin. Une cure detox dure en général entre une journée et une semaine, voire 10 jours, voire plusieurs semaines pour les plus motivés. Pour info, ce n’est pas tant l’aliment sur quoi on jeûne qui compte, c’est l’énergie qu’il laisse au corps pour rentrer dans le processus de nettoyage.

melange_raisins

Personnellement, j’ai fait ma première cure detox en 2000 avec ma mère (à deux, on est plus fort!!). Il s’agissait de la cure vitale où pendant 10 jours nous avons ingéré comme seul aliment, un mélange d’eau, de jus de citron, de sirop vital (sirop d’érable et de palme mélangés) et une pointe de piment de Cayenne. Une amie venait de la faire et m’en a parlé, sa vie est saine et m’inspire beaucoup, aussi j’ai suivi son exemple sans me poser plus de question. Pas d’avis médical, pas de suivi, rien.

Ce fut un grand moment! J’en ai largement bénéficié à plusieurs niveaux. Maintenant, je ne vais pas vous mentir, c’était éprouvant !! J’avais faim, j’avais mal au crâne, surtout les premiers jours, j’étais à plat, de très moyenne humeur, et je ne faisais que penser à manger. Je passais mes journées à dévorer des livres de recettes. Maso! Après quelques jours, ça a basculé et je me suis sentie de mieux en mieux et l’envie de manger a disparu, l’énergie est remontée, j’avais les idées plus claires. Ca allait nettement mieux !

J’ai refait cette cure en 2006 avec mon conjoint, toujours pendant 10 jours, et je l’ai refaite l’an passé en Mai 2012, toujours avec mon conjoint et avec un couple d’amis. Cette dernière a induit mon passage vers le monde du crudivorisme (lire la fin de cet article pour plus de détails). Au moment où j’écris ces lignes, je finis ma cure de jus de Pâques (je compte désormais en faire plusieurs tous les ans). Les symptômes désagréables ont été minimes, peut être parce que j’en avais déjà faites, dont le dernière il y a moins d’un an? Peut-être parce qu’au fil du temps, j’ai éliminé de mauvaises habitudes alimentaires et je suis passée d’une alimentation « standard » à une alimentation crue, végétalienne, faible en graisse, le régime qui me convient le mieux dans l’instant ? Peut-être parce que mon hygiène de vie globale est plutôt bonne? En tout cas, ces cures m’ont toujours aidé à passer des paliers dans mon rapport à l’alimentation et à mieux comprendre mon propre corps et ses véritables besoins.

toxinesQue sont les toxines?

Tout d’abord, il y a je dirais les toxines provenant « de l’extérieur » : les toxines que nous ingérons, comme les additifs dans la nourriture industrielle, les pesticides, les engrais, les produits chimiques, les conservateurs, les exhausteurs de goût, l’alcool, toutes ces molécules que notre organisme n’assimile pas complétement et qu’il a besoin d’éliminer. Il y a aussi tous les résidus chimiques de l’eau du robinet, les résidus des médicaments que nous prenons, il y a les composants chimiques et toxiques issus de nos cosmétiques (très nombreux et bien présents), des détergents que nous utilisons pour laver la maison, l’air pollué que nous respirons, etc. J’en passe et des meilleurs.

Ensuite il y a aussi des toxines produites par le corps lui-même dans les processus de digestion et d’assimilation de notre nourriture. Ceci est valable pour tous les aliments que nous mangeons, et à fortiori sur certains produits comme les protéines animales, les céréales, les produits laitiers, qui génèrent davantage de toxines lors de la digestion que les fruits et les légumes par exemple. Notre organisme dans tous ses processus, respiration, circulation du sang, etc, produit des déchets.

Enfin, il y a toutes les toxines de domaines moins tangibles, comme par exemple la sphère émotionnelle et mentale. Si vous êtes en pleine rupture ou si vous perdez votre meilleur ami dans un accident de la route, le stress que vous vivez va produire beaucoup de toxines dans votre corps. Les relations toxiques avec des gens qui vous dévalorisent sans cesse également. Et si vous passez votre temps à critiquer ou juger les autres, cela aussi est source de toxines à l’intérieur.

Toutes ces toxines fatiguent l’organisme, ternissent notre teint, notre peau, nos humeurs, et à long terme peuvent entraîner « la maladie ». Il est donc important d’aider le corps à les évacuer.

Quels peuvent être les effets d’une detox ?

Les réactions de detox « désagréables » peuvent être très variées et différer grandement d’une personne à l’autre. Des effets légers peuvent apparaître comme la langue blanche et chargée (en général il est alors conseillé de continuer jusqu’à ce que la langue redevienne rose), une grosse poussée d’acné, ou la peau sèche, des maux de tête, un rhume qui arrive (ça sort, ça nettoie! youpi! ), des gaz intenses et nauséabonds (c’est souvent pour moi ça!!), la diarrhée, une grosse fatigue, une certaine remontée émotionnelle (on se trouve irritable sans vraiment savoir pourquoi), une agressivité envers notre entourage, le yoyo émotionnel, les nerfs un peu à vif (bien souvent, les émotions comme celle-ci sont camouflées par tout ce que nous mangeons),  etc.  Les larmes aussi sont signe d’une detox émotionnelle. J’ai remarqué aussi par exemple que lorsque je fais mon footing en cure, je crache beaucoup plus qu’en temps normal. Une manière d’éliminer le mucus accumulé pendant toutes ces années. En général, si vous êtes sujet à une certaine « maladie », disons l’asthme, attendez-vous à expérimenter une bonne crise d’asthme pendant la cure. C’est ce qu’on appelle une crise d’élimination.

Certains signes peuvent être plus spectaculaires (vomissements, vertiges, eczéma, saignements par différents orifices, vision troublée, etc). Don’t panic. Consultez avec le médecin auprès de qui vous aurez pris l’avis au préalable. Tous ces signes sont à accueillir et à remercier car ils sont le témoin que le corps élimine les toxines par les moyens les plus adaptés dans l’instant. Si vous avez une otite qui sort, personnellement je vous déconseillerais d’arrêter la cure pour autant, c’est comment dire.. un mal nécessaire qui va vous permettre d’aller vers un mieux-être après.

 

hands gesture positive okEt quels en sont les effets positifs?

Et bien déjà, de mon expérience perso et des témoignages que j’ai recueillis, on se sent super reboosté après une cure! Moins de fatigue, plus d’énergie, une meilleure peau, des plus beaux cheveux, on a l’impression d’avoir rajeuni! La perte de poids, qui peut être impressionnante, est bien souvent au rendez-vous. En fonction des terrains, c’est plus ou moins appréciés.

Des sentiments comme la confiance, l’estime de soi, la joie sont en plein boom. On a repris son pouvoir sur les compulsions alimentaires et mis au clair des comportements parfois malsains. En général, on se sent plus à l’écoute des besoins de son corps, et plus en capacité d’apporter les réponses adaptées à ces besoins. Cela augmente aussi notre énergie vibratoire.

Au niveau mental, c’est très avantageux aussi. On vit une grande clarté mentale, les pensées sont claires, clarifiées, les synchronicités fusent. Une sensation d’alignement de tout notre être prédomine. L’intuition est accrue. Il y a une sensation d’être plus connectée à « Dieu ».

Personnellement, je me sens plus vive, plus vivante, alignée, j’ai beaucoup de tonus, de vitalité, et je ne me noie plus dans mes émotions.

Quelques astuces personnelles :

Il est important de choisir le bon moment pour entamer une cure detox. Si vous êtes en plein dans les exams ou en train de déménager, il est sans doute préférable d’attendre un peu.

Le repos est l’ami de la detox. Repos physique, mais aussi dans la tête et au niveau des émotions. Profitez en pour faire de grandes balades dans la nature, bouger au quotidien mais en modération, vous chouchouter de sauna et massages, faire un peu de yoga de méditation, pratiquer des exercices de respiration, ou profiter d’un bon livre sous la couette! Dormez beaucoup. Rechargez les batteries!!!

Buvez beaucoup d’eau. Cela aide à évacuer les toxines. Massez-vous quotidiennement avec un gant de crin pour stimuler la circulation.

Evitez la pression sociale, comme par exemple de vous retrouver au resto avec toute la bande de copains en plein milieu de votre cure… même si vous avez une volonté de fer, elle va être mise à l’épreuve rudement ! Et si vous craquez complet, ça peut vraiment faire mal à l’organisme !

Préparez vous à l’avance, faites vos courses à l’avance pour n’avoir éventuellement qu’un petit réassort à faire au marché. Les tentations sont à éviter (surtout si vous débutez). Pour les mêmes raisons, videz vos placards autant que possible.

Profitez de ce moment pour lire des livres qui vont vous enseigner sur l’alimentation et l’hygiène de vie. Regardez des vidéos pour garder la motivation intacte et vous inspirer.

Entourez-vous d’amis et de membres de votre famille qui comprennent votre démarche et qui vont vous soutenir, plutôt que de vous tenter et de vous précipiter vers le grand craquage.

Soignez votre sortie de cure. La reprise alimentaire est ultra importante. Il est rarement conseillé après un cure de plusieurs jours de se faire un cassoulet direct! Allez-y doucement. Restez à l’écoute de vos ressentis.

Tenez un journal de bord tout au long de votre detox. Il est intéressant d’écrire noir sur blanc comment on se sent, ce qui nous vient sur une telle expérience. Vous pourriez être surpris à la relecture!

Et surtout, restez doux avec vous-même et aimants envers votre personne. Soyez à l’écoute de votre être.

Et si vous voulez mon soutien, prévenez-moi quand vous vous lancez dans l’aventure!!!! Je serai là!

Belle journée à vous,

Johanne

 

PS : J’ai rédigé cet article dans un but informatif, basé sur ma propre expérience et sur les lectures et recherches que j’ai faites. Les renseignements contenus dans cet article ne constituent pas un diagnostic médical. Il est vivement conseillé de prendre l’avis de son médecin avant d’entreprendre une cure de ce genre ou tout changement de régimes alimentaires. Ma responsabilité ne saurait être mise en cause et je ne peux être tenue responsable de la (mauvaise) utilisation des informations sus-mentionnées. Je vous recommande de bien vous renseigner afin de prendre vos propres décisions en conscience. Vous êtes responsable de votre santé.

 

DSC00685

30 réflexions au sujet de « La detox : comment? pourquoi? à quoi s’attendre? et quelques astuces »

  1. Je vais y penser ma Jo… cela me tente… reste @ trouver le meilleur moment ! ;-)
    Merci pour la générosité de tes écrits.
    Bisuos @vous

    Suz’L

    1. Salut Suzelle,
      Oui c »est une riche expérience qui t’attend, le meilleur moment va venir (pourquoi pas ensemble??)
      en tout cas je suis là si tu le souhaites. Merci à toi de me lire et de commenter !
      Gros bisous
      Johanne

      1. :-) oui pourquoi pas ensemble ! Pour moi, ça répond à une attente de prendre un temps pour soi…. de repos, d’écoute et de lâcher prise ! Bisous

        1. Et bien écoute, si tu veux venir passer un temps de vacances à la maison… on profiterait de faire une cure et de la plage et du vélo et tout et tout… Ca te dirait? Bisous

          1. bjr, j’ai décidé de faire une cure détox aux raisins uniquement, comment éviter le « craquage »

          2. Bonjour Céline,
            Merci pour ton message, je réponds tardivement en raison des fêtes. Eviter les craquages, c’est selon moi fortement en relation avec notre motivation, d’une part, notre force et volonté aussi, et puis l’état de nos intestins. Car ce sont bien eux qui commandent les craquages en général, et non pas notre « cerveau » ou notre tête. donc plus les intestins seront nettoyés de leur petit peuple, moins les envies de craquages verront le jour.
            Ce que je fais souvent en commençant une cure, ou un jeune, c’est de noter mes motivations par écrit, et je reviens sur ce document si je me sens sur le point de craquer, cela me permet de me recaler sur mes intentions premières. Ca booste ma volonté dans l’instant critique. Après le mental joue un rôle aussi, c’est certain. Une certaine force de caractère aide à tenir, une aptitude pour la discipline. Personnellement j’ai souvent expérimenté que la discipline m’offre plus de liberté, donc je m’y adonne avec plaisir. J’aime aussi relativiser… cette tartine qui me donne envie… bon ben cela fait X années que j’en mange, je ne vais pas mourir si je n’en mange pas pendant quelques jours, je pourrais toujours m’en offrir une après la reprise alimentaire. Je pose le cadre d’une expérience et cela calme mon mental. Je lui dis « OUI , mais pas tout de suite », et du coup il passe à autre chose, et oublie la tartine.
            La connaissance aussi de savoir les effets néfastes en terme de santé d’un craquage m’aide à tenir. Quand on est sur du raisin depuis plusieurs jours, c’est vraiment délétaire de se faire une belle grosse tartine de but en blanc… Aie Aie le ventre!!!
            Et puis aussi s’il y a craquage, je pense qu’il est important de ne pas y mettre une énorme couche de connotation négative par dessus ainsi qu’une bonne dose de culpabilité. Ce qui est fait, est fait. So be it. On sait de quoi va être fait le prochain repas : de raisin!
            Ceci n’est qu’une expérience de vie que nous avons choisi, un chemin, ce qui est important, c’est d’être bien avec soi et avec les autres, doux et aimant. Chemin faisant, on peut trébucher, et alors? On se relève et on repart. Combien de fois tombe un enfant qui apprend à marcher? Pourtant, il n’a de cesse de se relever et remarcher. Jusqu’à ce que cela lui soit devenu une compétence complétement inconsciente.
            Je te souhaite une belle cure, Céline, tiens moi au courant!
            Amicalement,
            Johanne

          3. Bonsoir suz ,tout abord merci pour toutes ces infos j aimerai commencer la cure vu que je pense que c est la bonne période pour moi pourrait tu m aider à débuter stp

  2. Bonjour,
    Il y a différentes manières de faire une cure détox mais la plus simple est sans doute la réduction des surcharges alimentaires (limitation des aliments trop sucrés et raffinés, l’alcool et la viande rouge). On privilégiera les fruits et légumes (de saison et bio, de préférence), les viandes blanches et les poissons. Tester la monodiète, qui consiste à ne prendre qu’un seul aliment pendant un repas (par exemple, les pommes crues ou cuites en compote, sans sucre ajouté mais avec une pointe de cannelle et/ou de citron).

    1. Bonjour et merci pour votre commentaire.
      Effectivement réduire la surcharge alimentaire reste le point central pour laisser à l’organisme toute l’énergie nécessaire à la detox et non plus à la digestion. D’où l’importance également de diminuer son activité mentale, intellectuelle et émotionnelle pendant ce temps à soi. Belle journée à vous, Johanne

  3. Bonjour, je suis dans mon 5 eme jour de cure sirop vital et je me sens de mieux en mieux , je souhaite reprendre le sport la semaine prochaine. Est ce que je peux ou il est préférable d’attendre la fin de l’après cure ( une semaine environ…) merci de ton éclaircissement ….

    1. Bonjour Laura,
      Merci pour ton commentaire. A mon sens rien en t’empêche même de faire un peu de sport pendant la cure, en fonction de comment tu te sens et de ta vitalité. Vas y plus doucement peut être mais je ne vois pas de contre indication majeure (à moins que tu aies un « gros » problème de santé »).
      Si tu préfères attendre la semaine prochaine, attends. Fais vraiment comme tu le sens. C’est une des clés : renouer avec son ressenti.
      Belle cure à toi, bravo pour ton engagement! et belle fin de journée,
      Johanne

  4. Bonjour Johanne !

    Et merci pour toutes ces précisions (notamment sur les petits effets secondaires pas toujours décris ailleurs ^^ : pour moi, ce sont quelques diarrhées : je me dis que le corps se nettoie comme ça ) ça me rassure :-) Je suis dans mon 10 eme jour de cure « crue » (pas de jus, car je n’ai pas le matériel pour ça, simplement des fruits et légumes) . Je suis assez fière de moi car en me lançant (seule), je pensais que ce serait plus dur et puis finalement, je me dis que ma motivation et ma volonté sont bien au rendez-vous !! ça fait du bien pour la confiance en soi ;-) (pas de craquage à déplorer sauf aujourd’hui : j’ai mangé des tartines de wasa avec quelques tranches de saumon, parce que j’ai senti que j’en avais besoin… Mais bon, ça fait 10 jours de « pur » cru quand même !! :-) J’écoute mon ressenti et je pense que c’est important. Et c’est vrai qu’on ressent un profond changement, non seulement au niveau physique (peau plus belle, énergie décuplée, etc..) mais aussi et surtout au niveau émotionnel, vibratoire : comme si on perdait une partie de son identité au passage….Un peu déstabilisant au début mais quand on s’aperçoit qu’on est plus en phase avec soi-même au final, alors c’est tout benef !! Je me prépare psychologiquement à entamer un jeûne pour la prochaine étape car cette détox est aussi pour moi une expérience thérapeutique : la dernière « chance » d’éliminer ou du moins de voir diminuer un fibrome…
    Encore merci pour ce site et au plaisir de vous lire :-)

    1. Bonjour Cécile, Merci pour ton message. Je te félicite de t’être lancée ainsi toute seule dans cette belle aventure où ton ressenti sera ton guide. Je te souhaite une excellente continuation, – Johanne

  5. Bonjour Flora,
    Ravie que cet article ait pu être un soutien pour toi dans ce processus. Bonne continuation, le chemin être sinueux, la reprise est importantissime, et le processus dans son entièreté est juste sublime!! Au plaisir – Johanne

  6. bonjour. je vous écris car j’ai apprécié votre site, et nous partageons les mêmes pensées.
    je suis en plein dans la cure du sirop vital (5eme jour) et je suis étonnée de la facilité avec laquelle on peu cesser de manger!! du moment que l’on a pas la sensation de faim !!
    pour ma part c’est maintenant que j’ai les effets du détox, (une petite migraine et diarrhée). je m’intéroge sur ce qu’il faut faire pour éviter la reprise du poids; auriez vous des consignes…peut on continuer un jour par semaine le sirop vital pour maintenir cette non surcharge à nos intestins?
    bien à vous sophie

  7. Merci de ces précisions… j’avais acheté les bidons vers decembre en prevoyant de faire ca quand je le sentirai (je pensais plutot vers fon fevrier..) et puis finalement ayant chope un petit virus de gastro et ayant ensuite mangé très light pendant 2 jours je me suis dit que la cure vitale c’est le moment : curieusment c’est aujourd’hui mon 3 eme jour que j’ai le plus faim: et comme tu le decris je passe mon temps à lire des recettes dans les magazine et cuisiner pour ma famille, : bizarre j’ai l’impression de me nourrir des odeurs et photos pour compenser !!!.. je me sens d’humeur execrable (mais ca m’arrive de temps en temps!!) sinon pas d’effet particulier : langue un peu blanche, par contre aucune selle depuis le debut.. ca m’inquiete un peu?… je trouve que j’ai bon teint et j’ai qu’une envie ranger et faire ménage dans ma maison… j’apprehende un peu dès demain ma semaine au travail … pas si simple quand on a l’habitude de manger avec ses collègues…
    la durée de 10 jours te parait elle nécessaire??? ensuite quel type de repas conseilles- tu de reprendre? MERCI

  8. bonjour, je viens de terminer une cure detox de 3 jours que me conseilles tu pour reprendre petit a petit comme alimentation et penses tu qu’il est possible que je ne reprenne pas les kilos perdu ?? merci

  9. bonjour à tous

    merci johanne de nous permettre un espace d’expression qui pour ma part aura toute sa place dans le processus du jeûne

    j’ai commencé le jeûne « jus de légumes et fruits » il y a deux jours.
    le week end a été vraiment terrible, je n’ai fait que dormir, avoir des migraines affreuses me sentir fièvreuse et faire un truc qui ressemble à une angine!!!
    De quoi avoir envie de laisser tomber…mais que neni!!!
    aujourd’hui lundi ça va mieux: plus de migraine,moins sommeil mais toujours mal à la gorge. bon, on verra vu que je suis partie pour 10 jours, je continue à donner des nouvelles, cette page me servira de journal si ça ne dérange personne.
    voilà voilà!! bonne journée!!

    1. Bonjour laure, avec plaisir ! les premiers jours sont souvent les plus difficiles. après ça roule tout seul. et d’autres surprises nous attendent en chemin ;-) belle jurnée

  10. bonjour!….J+4….Kgs -4

    une chose m a interpellé ce WE c’est qu’a aucun moment je n’ai eu faim…
    Passées les migraines, gazs du premier jour, raideurs dans la nuque et le dos, lourdeurs dans les lombaires, langue chargée, état fébrile et maux de gorge…ce matin persistaient encore quelques légers symptômes au réveil et puis la journée avançant je me sens beaucoup mieux, la faim a réapparue ( je me fais donc un jus quand j’ai faim et je bois aussi beaucoup d’eau) je me sens pleine d’entrain…le physique lui ne suit pas encore, comme si mes muscles étaient engourdis.
    Je ressens une sensation de légèreté dans mon esprit, comme si tout était possible…
    Ma langue est toujours chargée mais moins qu’hier et j’ai l’impression que ma peau est plus lumineuse.
    Bon…pour tout de suite j’opte pour une ballade avec le chien, cela nous fera du bien à tous les deux.
    j’espère amener quelque chose à quelqu’un en partageant mon expérience.
    a tous bonne journée et bon jeûne.

    1. bonjour ,
      merci pour ce témoignage , je suis à j2 de la cure vitale .
      J’ai également des raideurs dans la nuque ,rhume , de l’eczéma et migraine ++
      Je voulais savoir si tu avais pris quelque chose pour soulager tes mots de têtes !!
      bonne journée
      Cécile

  11. Bonjour,
    merci pour ce site très intéressant.

    J’ai déjà fait des jeûnes mais sans soutient.
    Pourquoi un jeûne ?
    Surtout pour mettre au repos un organisme surchagé, un grand nettoyage avant l’hiver. Pourquoi celui-ci en particulier ?
    Jamais entendu parlé jusqu’à ce que je le vois à la Vie Claire.
    Ils sont de très bon conseil.
    Personne ne l’avait encore essayé chez eux.
    Je voulais vider une bonne fois mes intestins et refaire une bonne flore intestinale.
    La reprise alimentaire doit se faire en douceur.
    Je pratique le vivre cru, pas totalement quoique parfois … plus un jeûne le jeudi.

    J’ai commencé le sirop vital vendredi matin.
    Celui-ci me parait plus difficile.
    La période choisie n’est pas la meilleure pour moi.
    J’ai une envie terrible de manger … vous n’imaginez pas !
    Une bonne pile de biscotte avec du berre salé … Huuuummmmmm !
    Oui, oui une pile entière !
    Ne pas craquer, ne pas rouspéter :
    10 jours ce n’est rien, tu peux le faire !
    Langue chargée depuis samedi, mal de tête samedi soir et dimanche toute la journée. Haleine fétide ce lundi matin (Me récurer la bouche avant que tout le monde se lève).
    Sinon à part que je m’emporte très (trop) vite et que je veux mordre tout le monde, ça va.
    Mordre les autres parce que je ne peux mordre dans la nourriture ?
    J’ai prévenu les habitants de la maisonnée.
    Ils se font tout petits et essayent de se rappeler que je ne viens pas à table et surtout
    QUE L’ON NE ME DEMANDE PAS :
     » TU MANGES CE SOIR ?  »
    Demain matin corvée courses,

    Autosuggestion « Ne pas craquer, tu n’as pas faim ».
    J’ai toujours une petite bouteille thermos avec moi.
    Oui, même aux toilettes et lorsque je prend ma douche.

    J’oubliais : la méditation le soir avant de m’endormir.
    Dans la journée si je peux.

    Comme le pèse-personne est capricieux je me mesure.
    Cela fait des années que je le fais donc j’ai un comparatif.
    Ce matin mon petit ventre a dégonflé un peu.

    Bon courage à toutes et tous.

  12. Pb que j’ai minimisé depuis 2 jours :
    douleurssss dentaires.
    En fait c’est côté gencives.
    Ce soir le brossage est impossible sur un côté et ça s’étend de droite à gauche.
    On y va plus doucement.
    Avez-vous eu ce pb ?

    1. Bonjour
      vous pouvez faire des gargarismes, avec des jus verts, et/ou avec de l’eau de mer (quinton), et/ou avec de l’eau salée.
      cela peut atténuer les douleurs. Il s(agit sans doute de toxines/déchets type acide qui ressortent par la bouche.
      Aussi, le matin, pratiquer l’oil pulling peut aider – vous trouverez sur le net de nombreux articles, c’est une pratique ayurvédiques très populaire – on garde de l’huile (sésame chez les indiens, coco chez les américains) en bouche pendant une vingtaine de minutes puis on recrache tout (surtout ne pas avaler)
      Bonne journée, bonne continuation à vous

  13. Bonjour ,
    je souhaiterais avoir un renseignement , déjà votre site est magnifique , et de plus je suis en pleine cure depuis maintenant 15 jours avec le bouleau et j’ai toujours ses réactions ( maux de tête, diarrhée, j’ai la tête à l’envers lol, toujours très fatiguée et très irritable )je suis presque au point d’arrêter tellement c’est difficile et violent .
    Mais j’ai toujours ma langue chargé , alors est se que mon corps veut me faire dire quelque choses sur le plan émotionnel .
    En vous remerciant de votre réponse .
    Bonne journée

  14. Bonjour ,
    Je viens déjà vous dire bravo pour votre site
    De plus je viens pour un petit renseignement je suis en cure depuis 15 jours avec le bouleau ( 10 gouttes le matin et 10 gouttes le soir avant les repas )
    Mais j’ai toujours ses réactions maux de tête, diarrhée, grosse fatigue et émotionnellement très irritable , nerveuse et c’est comme si j’avais la tête toute bizarre ( à l’envers ou qui cherche sa place ) J’ai toujours ma langue chargé .
    Est se normal car je suis à deux doigt de tout arrêter tellement c’est violent .
    Je suis perdu en fait .
    Avec mes remerciements

Répondre à Cptom Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>