Cure de Jus Pâques 2013

Pinterest

jeuneBonjour à vous,

Demain lundi je débute un jeûne detox : une cure de jus de légumes et de fruits frais. J’ai déjà fait des cures à trois reprises dans ma vie, il s’agissait de la cure vitale, et à vrai dire, l’idée de faire une cure de jus me trottait dans la tête depuis que j’ai reçu mon nouvel extracteur, fin février. Le courage m’a sans doute fait un peu défaut, et je me suis contentée de suivre mon régime habituel (jus le matin, fruits le midi et salade de feuilles vertes le soir). Par contre, là, il y a une grosse différence…

Je ne me lance pas seule dans l’aventure.

En plus de mon compagnon, nous sommes très nombreux à nous lancer dans ce jeûne qui a été lancé par Thierry du site Vivrecru. Et je connais plusieurs cru-copines qui se jettent aussi à l’eau. Thierry propose une semaine d’expérience, « hors de sentiers battus », vers la Pâques. Une semaine de cure de jus variés, ou une cure de jus d’un seul et même fruit/légume (jus de pommes, jus d’orange), ou une diète de fruits, en monofruit (c’est à dire un seul fruit pendant toute la durée de la cure, comme la banane) ou en fruits variés (agrumes, fruits divers), etc. Alors que j’écris cet article, nous sommes déjà 277 à faire cette expérience ensemble.

Il a lancé cette initiative autour de l’idée de « se libérer de l’esprit du manque ».  Je dois bien dire que c’est un esprit dont je me passerais bien volontiers!!! Je parlais de ce manque en lien avec mes compulsions alimentaires dans un de mes articles précédents. Voici la vidéo que Thierry a fait à ce sujet pour nous inviter à se joindre au mouvement :

Je vous parle souvent de Thierry, et de son site Vivrecru, et j’ai envie de dire quelques mots à son sujet. Je trouve que cet homme est quelqu’un d’absolument extraordinaire. Il est tout simplement génialement impressionnant. Je le trouve juste, captivant, inspirant, étonnant. Si j’avais dans ma vie des mentors, j’aimerais qu’il en fasse parti. J’ai beaucoup d’amour, d’estime, et de respect pour sa personne, son travail, ses recherches, son partage. Le don de soi dont il fait preuve me scotche, tout comme la finesse de ses analyses sur la vie et sur l’être. J’aime sa profondeur, son approche unitaire du vivant, son approche spirituelle, le lien qu’il fait entre tous les aspects de la vie. Il est au service. A mes yeux, il incarne vraiment les changements du nouveau monde. Une nouvelle approche « vraie » de la santé, de l’alimentation,  du corps humain, de notre être dans sa globalité. Par ses idées, ses connaissances, et surtout son expérience. Et il amène un paquet de gens avec lui!!! Il connaît un vif succès avec son site de vidéo-blogs, et à mes oreilles, il est véritablement dans le vrai. En tout cas, à moi ça me parle; et j’adhère pleinement.

Je l’ai découvert l’été dernier après avoir commencé à manger cru. Je me suis rendue auprès de lui à la Toussaint pour suivre le cycle de formation qu’il propose, et là… Wooouaa ! Je fais suivre ses vidéos à plusieurs personnes, parfois à des gens qui ne sont pas du tout dans la démarche d’ailleurs, et je peux comprendre que ça puisse dérouter, surprendre… Aussi toujours, il invite à l’expérience. Et là, c’est bingo. Je vous invite vivement à aller voir son site.

Mais revenons à nos moutons…

Dans ce genre d’expérience, la force du groupe est toujours un soutien fort appréciable. En gros, je ne vais pas « en chier » toute seule dans mon coin!! Et je ne vais pas m’émerveiller toute seule dans mon coin non plus. Et nous allons tous nous éveiller ensemble au travers de cette expérience. Ca crée du lien, ça crée de l’éveil, et c’est bien de tout ça dont nous avons besoin aujourd’hui. ENSEMBLE. Les échanges, les partages qui vont se faire vont nous nourrir tout au long de la semaine. Je sais que Thierry va nous accompagner et nous guider également avec des vidéos réconfortantes, secouantes, motivantes, aimantes, explicantes. Je suis très impatiente de faire l’expérience.

Pourquoi avoir choisi les jus?

  • J’ai fait mes courses déjà donc j’ai tout ce dont j’ai besoin pour faire les jus
  • J’ai déjà fait 3 cures de 10 jours basées uniquement sur du liquide donc je suis en « confiance » et  je sais que je peux tenir sans souci sans mastiquer (au début c’était difficile de ne rien mâcher pendant plusieurs jours)
  • J’ai de la masse grasse à éliminer, et comme l’explique Thierry, j’ai besoin d’apporter des minéraux en quantité pour aider à neutraliser toutes les toxines emprisonnées par cette masse grasse qui vont se relâcher massivement dans l’organisme (sans cet apport minéral, je risquerais de me déminéraliser).

Oui, je suis légèrement en surpoids. Je ferai peut-être le contre exemple du cru, mais autant j’ai perdu très vite beaucoup de poids quand je m’y suis mise (environ 12 kg en quelques mois), autant j’en ai repris ces derniers temps (alors que hormis quelques écarts en voyage, j’ai vraiment profité des fruits tropicaux à foison tout l’hiver!!), j’ai repris environ 4-5 kg. Aussi demain matin je vais me peser et je verrai bien l’évolution d’ici une semaine.

Comment je me sens avant le jour J?

Et bien franchement, je vois que je suis un peu tendue. Déjà, je suis tendue avec mon compagnon je l’ai envoyé bouler une ou deux fois aujourd’hui… je n’aime pas me voir agir ainsi! Comme si la detox émotionnelle était déjà lancée!! J’ai remarqué ça, depuis que je mange cru, que j’ai des phases de relâchements émotionnels, qui se traduisent par des états de grande fatigue, d’hypersensibilité (à tout!), ou alors de fort énervement. Et alors là, tout le monde ramasse (ooops!! sorry!). Soyez prévenus!

Et aussi, j’ai des envies alimentaires que je n’ai pas ressenti au cours des dernières semaines : hier, je faisais des poireaux aux enfants, le cuit m’a fait envie, le cuit m’a fait de l’oeil… Je mange beaucoup de dates et de figues, j’ai aussi craqué et vidé tout le pot de noix de cajou et celui de noisettes en trois jours. Pas comme d’hab quoi !! J’essaie d’accueillir sans jugement, sans connotation mentale, dans l’observation : « Tiens, Johanne, il y a quelque chose qui change… » Comme si je me la jouais à l’écureuil, à faire le plein avant la diète… Déjà dans le manque?? Ca promet!

Je compte profiter de cette cure pour faire du sport, me reposer, lire, méditer tous les jours (j’ai lâché la méditation des Roses depuis mon retour en France et je sens que ça me faisait du bien de la faire au quotidien). Bref, être dans l’être, et dans l’instant.

Je me souhaite bon voyage!! Et bon voyage à tous ceux qui embarquent avec nous!!!

Youpiiiiiii!!

 

PS : Aussi, pour la motiv’, on peut trouver sur internet plusieurs films qui témoignent d’expériences de jeûne (« fat, sick and nearly dead », « vegucated », « hungry for change », « crazy, sexy cancer »…), ils sont malheureusement en anglais (sauf fat sick & nearly dead, il vient d’être sous titré, vous le trouverez sur youtube) – je ne connais pas de film du genre en français. A réaliser peut être??

 

6 réflexions au sujet de « Cure de Jus Pâques 2013 »

  1. Moi aussi j’ai déjà des réactions avant de commencer : j’ai déjà peur de manquer, de ne pas manger assez ! Ce mental, quel menteur… hu hu…
    A bientôt, chère cru-copine ;-)
    Jus-Lit (aller, au dodo… ^_^)

    1. Merci Julie pour ton commentaire – qui me rassure, je ne suis pas toute seule!!! Et j’espère bien lui mettre une claque au mental!!
      Après les inter-potesses, les cru-copines… Allez, tout pareil…un jus et au lit!! (j’ai cru que c’était ton programme de la soirée!!) gros bisous!!

  2. Tout d’abord, félicitations pour ton site, il est super !
    Pour moi aussi la c’est la période où j’ai eu un gros craquage (chips, cacahuète, noisette et chocolat) et que j’ai remarqué que j’avais pris du ventre (je suis normalement de constitution « mince ») je ne me sens pas très bien tant physiquement que psychiquement (en même temps vu ce que j’ai mangé …) . Donc pour moi à partir d’aujourd’hui c’est jeûne à l’eau .
    Je n’ai pas encore d’extracteur de jus, mais un proche a une centrifugeuse, pense tu que cela peux faire l’affaire jusqu’au mois prochain ?

    Je voulais aussi rajouté que dans le mois il m’arrive d’avoir aussi des petites périodes de trois jours environ où je sombre . Cela m’arrive tous les mois et je pense que cela vient de notre biorythme je t’invite à faire quelques recherches sur internet . Tu trouveras plusieurs sites qui te calculs ton biorythme . Personnellement j’ai remarqué qu’ils ont un jour de retard sur le pic émotionnel le plus bas, mais ça donne une idée générale intéressante .

    Voilà, petit partage si tu ne t’étais pas déjà renseigné là- dessus .
    Anaëlle

    1. Bonsoir Anaëlle, Merci pour ton message. C’est marrant ce que tu écris, car depuis plusieurs mois, environ toutes les 3-4 semaines, j’ai une envie, d’autres choses, de sushis, de pizza, de pain et de fromage, de chocolatine, bref un truc qui, je le sais, va en général me faire plutôt mal au ventre et aux humeurs qu’autre chose, mais bon, j’accepte comme ça vient et je ne lutte pas contre – ce serait pire émotionnellement et tout aussi « toxique » – et je vais vers cela qui me donne envie, et puis ça passe, parfois ça dure 2 jours, et puis hop ça repart comme c’était venu!
      Et c’est il y a peu de temps que j’ai réalisé la fréquence redondante, cyclique, de la chose.. Alors, oui merci pour ce que tu me dis, je vais aller voir sur le net les biorythme, je sens bien oui que ça doit être plus émotionnel qu’autre chose.
      Et pour répondre à ta question, je pense oui que le jus à la centrifugeuse vaut mieux que pas de jus du tout! Entre l’idéal et le pragmatisme, … à ta place, je choisirais le jus!!!
      Merci pour le partage, c’est très enrichissant!
      Bises – Johanne

  3. Avec plaisir :) .

    Pour revenir sur les craquages, idem je ne lutte pas, mais je pense changé ça parce que j’ai remarqué que si je commence à craquer, ben c’est tous les jours après . Et là mon moral baisse . Du coup pour moi la solution c’est la méditation pour contrôler un peu ce mental et passer au-dessus de ces regret de craquage, parfois boulimique .

    Je n’en suis qu’au stade expérimental si je puis dire . J’espère que cela va fonctionnais sur la pratique . Je me donne au moins cette semaine avant Noël pour jeûné au jus et à l’eau .

    1. Oui, j’avais remarqué cela aussi au début, c’était un peu comme mettre le doigt dans un engrenage… et une simple bouchée donnait envie d’autre chose, et autre chose, et autre chose… on le ressent vite sur le moral, oui. C’est ça aussi qui donne la force et la conviction du NON. Le nettoyage des intestins y est pour beaucoup aussi, du moins de mon côté, et je pense que cela peut être généralisé. Bon jeûne à toi, je suis avec toi!! Bises, johanne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>